Vous envisagez de quitter votre CDI et vous lancer à votre propre compte dans l’immobilier ? Avant de vous y aventurer, vous devez évaluer les revenus que vous pouvez dégager afin de préparer vos économies. Cette page vous donne quelques tuyaux sur les sources de rémunération d’un mandataire immobilier.

Quels sont les rôles d’un mandataire immobilier ?

Pour avoir une idée de la rémunération d’un mandataire immobilier, vous devez tout d’abord connaître ses missions. C’est grâce à ces missions qu’il génère des commissions :

  • La proposition d’un bien à vendre à un prospect.
  • Les conseils aux vendeurs sur le prix de son bien ainsi que les astuces pour le mettre en valeur.
  • Faire visiter les maisons.
  • Aide dans les négociations entre le vendeur et l’acheteur.
  • la recherche de locataire d’un bien immobilier.
  • La réalisation des différentes formalités administratives

Les modes de rémunération d’un mandataire immobilier

Comme un agent immobilier, le mandataire immobilier est payé à la conclusion de la transaction, que ce soit pour la vente ou pour la location. Contrairement au premier, ses commissions sont moins onéreuses, c’est une des raisons qui poussent plusieurs propriétaires à solliciter ses services. Puisqu’un mandataire immobilier n’est pas le salarié d’une agence, il ne perçoit pas de salaire fixe. Ses revenus sont des commissions qui représentent quand même un joli petit pactole.

Prenons en exemple une personne qui touche une commission de 3 % de la valeur d’un bien immobilier. Si le prix de vente de la maison est de 200 000 euros, le mandataire touche 6 000 euros, ce qui est assez intéressant. Cependant, au cas où vous travaillez pour le compte d’une agence, ou si vous êtes affilié à une agence vous devez payer ces derniers.

Un mandataire immobilier qui travaille en agence

Il existe plusieurs types d’affiliations d’un mandataire immobilier, comme les agences. Il peut donc toucher une commission à chaque transaction, ce qui représente 50 à 60 % des honoraires de l’agence. Il est aussi possible que le mandataire soit un salarié de l’agence et touche une rémunération fixe avec quelques bonifications en fonction de ses performances.

Un mandataire qui appartient à un réseau

Il existe plusieurs réseaux de mandataires sur internet. Ce qui est très avantageux, car vous avez la possibilité d’avoir un appui commercial dans votre prospection. Dans ce cas de figure, vous êtes toujours à votre propre compte, mais vous devez payer une cotisation et verser une petite partie de votre commission. Cette dernière dépend du réseau de mandataire dans lequel vous appartenez et varie entre 10 et 30 %. Il existe aussi quelques bonifications que vous devez prendre en compte comme : La commission d’apporteur d’affaires, les différents cadeaux et les diverses commissions d’animation et de cooptation.

Un effet d’expérience

Si vous débutez dans le métier, vous pouvez passer environ 6 mois avant de conclure une transaction. C’est la raison pour laquelle, vous devez épargner pour devenir un mandataire immobilier à plein temps. Après la conclusion de votre première vente, vous verrez que les prochaines seront plus rapides et vous pourrez vivre de votre métier. C’est une profession à la fois enrichissante, pleine de challenge, rémunératrice, et surtout qui vous donne la possibilité de travailler à votre compte.