Un placement immobilier est fait pour être rentable. C’est pour cette raison qu’en amont d’un projet locatif, il faudra vérifier son opportunité. Et cela se fait par le calcul de la rentabilité de bien locatif, facteur indispensable à la prise de décision.

Mais savez-vous précisément à quoi correspond cette mesure et comment elle se calcule ? À partir de la rentabilité, comment peut-on savoir que le placement est avantageux ?

Qu’est-ce que la rentabilité de bien locatif et comment se calcule-t-elle ?

La rentab​​ilité de bien locatif est un indicateur clé qui mesure la performance d’un investissement locatif. Elle représente le ratio entre ce que rapporte le bien loué et ce qu’il coûte.

Ce qu’il rapporte, ce sont bien sûr les loyers. Et au nombre des charges, il y a entre autres le crédit, le prix d’achat, l’entretien, les taxes, etc. La rentabilité s’exprime donc toujours en pourcentage, c’est pour cela qu’on parle parfois du taux de rentabilité.

Ainsi, le calcul prend en compte le prix du logement et les loyers. Ce qui permet d’obtenir le rendement brut du bien. À cela s’intègrent les impôts et les charges afin d’avoir la rentabilité nette. Pour aller plus loin, il est possible de connaitre la rentabilité nette-nette en intégrant  à l’opération d’autres valeurs ​comme les avantages fiscaux.

Calcul de la rentabilité de bien locatif par la méthode Larcher

Le calcul de rentabilité tel que décrit précédemment peut s’avérer complexe dans la pratique. Pour avoir une idée précise de ce taux sans pour autant faire de lourds calculs, une autre technique s’avère plus simple.

Il s’agit de la méthode de Larcher. Pour l’utiliser, il suffit de calculer le rendement brut sur 9 mois et non sur 12 pour obtenir la rentabilité locative annuelle. En effet, avec cette méthode, on estime au quart des loyers, les charges et autres dépenses.

Rentabilité VS Rendement : faire la différence

En matière de l’immobilier, il est important de faire attention au sens des mots afin de ne pas faire de mauvaises estimations. Comme il a été mis en évidence plus haut, le rendement d’un bien locatif et sa rentabilité ne veulent pas dire la même chose.

Dans un sens strict, le rendement concerne uniquement les revenus que le bien va générer par rapport à son coût. La rentabilité de bien locatif quant à elle intègre les loyers + la variation du prix du bien dans lequel le placement a été fait.

S’il faut prendre en compte d’autres flux financiers tels que la revente par exemple, on parlera du taux de rentabilité interne. Dans ce billet, il est strictement question de la rentabilité locative.

Quand est-ce que l’investissement locatif est-il rentable ?

Pour ce qui concerne l’investisseur immobilier, l’objectif à pleine vue, c’est que son opération ne doit pas lui faire perdre l’argent. Pour cela, le calcul de la rentabilité ne doit pas donner un taux négatif.

Si c’est le cas, il ne faudrait surtout pas s’engager dans un tel projet. À partir d’un taux de rentabilité de 2 %, le projet peut-être recommandable. Mais il est possible d’espérer jusqu’à 7 % de rentabilité de bien locatif, et parfois au-delà.